Pourquoi la Prise de conscience est-elle si importante

Une des particularités de la kinésiologie, outre le test musculaire qui permet d’interroger le corps en interceptant le mental, c’est la prise de conscience.

Une séance de kinésiologie se décompose en deux étapes principales. La Première consiste à rechercher la cause sous-jacente liée à la problématique adressée en séance, en allant beaucoup plus loin que le seul énoncé du symptôme. On recherche l’événement causal dans le passé de la personne et aussi en génération.

La deuxième est l’Equilibration, associée à l’objectif positif qui a été déterminé, en partie, en début de séance, et surtout affiné, suite à la 1ère étape de recherche des causes.

L’objectif fondamental est de rendre à chaque personne le libre-arbitre par rapport à ses problèmes psycho-émotionnels. C’est pourquoi la prise de conscience des mécanismes qui ont amenés au mal-être sont tellement important. Ainsi, la prochaine fois que la personne sera confrontée à une situation plus ou moins similaire, grâce à la prise de conscience d’une part, et avec l’aide des équilibrations réalisées antérieurement, elle sera plus à même, progressivement de recouvrer sa liberté pour gérer sa vie. Vous percevez je crois ici combien cette discipline est complémentaire avec la Psychothérapie. Nous sommes parfaitement complémentaires. La psychothérapie accompagne et traite les désordres psycho-émotionnels. La Kinésiologie amène des éléments d’informations provenant de l’histoire de la personne, en passant par le corps, en explorant le passé, particulièrement la période sensible des 0-7 ans, voire l’héritage transgénérationnel.

La complémentarité est particulièrement efficace lorsque le psychothérapeute pratique de son côté Jung et la Gestalt. Là la complémentarité est parfaite.

Cette 1ère étape, que nous appelons dans le jargon ‘syntonisation’, représente la meilleure valeur ajoutée de la Kinésiologie à mon sens. On appelle ça, ‘savoir poser les bonnes questions’.

Cette démarche est la même avec les animaux. C’est pourquoi, pour qu’une séance animale soit pertinente, il est important que le kinésiologue ait une très bonne connaissance éthologique de l’animal qu’il prétend traité.

Je suis impatient d’échanger avec vous si ce sujet vous interpelle, sur hugues@ekiperformance.com.

Au plaisir !

** je désactive les commentaires sur mes publications du site car je suis attaqué par des pirates informatiques régulièrement **

Installation en Normandie + continuation en Ile-de-France + Salon Bien-Etre 17-18 septembre

Chères toutes et tous,

Pour vous informer de ma proche installation en Normandie, à proximité de Pont l’Evêque (14) à compter du 12 septembre. Toutefois, je continue d’opérer à temps partiel en Ile-de-France en parallèle.

Je serai exposant comme représentant de la Kinésiologie Humaine et Animale au salon Bien-Etre de Pont l’Evêque, du samedi 17 au dimanche 18 septembre. J’espère vous y rencontrer si vous le pouvez. Je communiquerai très bientôt plus précisément sur ce salon.

Vous pouvez déjà réserver ces dates.

Et comme toujours, je suis à votre écoute pour répondre à vos questions à d’autres dates. Je peux vous proposer une visio d’échanges sur rdv. Dites-moi.

Bien à vous,

Hugues

COMMENT LA KINÉSIOLOGIE PEUT CONTRIBUER À RÉSOUDRE LES DIFFICULTÉS STRUCTURELLES ET ÉMOTIONNELLES DANS LA RELATION CHEVAL – CAVALIER

APPEL À TÉMOIGNAGES

Dans le cadre de mon sujet d’étude, je suis impatient de recueillir vos témoignages :

  • Cavaliers et propriétaires de chevaux : Avez-vous été confrontés à des symptômes récurrents chez votre cheval, qui réapparaissent régulièrement ou dans certaines circonstances ? Votre cheval présente-t-il des comportements inadéquats (tics, nervosité, peurs …) ? Avez-vous remarqué l’impact de votre état émotionnel sur celui de votre cheval ?
  • Praticiens œuvrant pour le bien-être équin (ostéopathe, shiatsu, reïki), professionnels en équitation éthologique, équi-thérapeutes : Avez-vous rencontré des cas dans lesquels la relation humaine a un impact significatif sur le bien-être du cheval dans les dimensions structurelles, comportementales ou émotionnelles, et dans lesquels votre pratique sur le cavalier permet d’apporter un mieux être au cheval ?

Mon sujet d’étude actuel est le suivant : « Comment la Kinésiologie peut contribuer à résoudre les difficultés structurelles et émotionnelles dans le couple Cheval – Cavalier ».

Sur le fond, il s’agit de montrer comment le Cheval est influencé d’un point de vue, structurel, comportemental et émotionnel par l’Homme, et comment la Kinésiologie, comme d’autres pratiques, peuvent aider à dénouer les éventuels problèmes qui peuvent apparaître en lien avec cette influence.

Pour se faire, en 1ère partie, je souhaite présenter des témoignages de praticiens d’autres spécialités, en m’appuyant sur des témoignages de praticiens en Ostéopathie, Shiatsu, Ethologie, Reïki, Equithérapie.

La seconde partie présente les apports de la Kinésiologie dans ce domaine. Pour cela je recherche des propriétaires et cavaliers, afin de pratiquer des séances de Kinésiologie permettant d’illustrer le propos.

C’est pourquoi je m’adresse à vous pour solliciter vos témoignages et/ou votre participation, sachant que votre anonymat sera respecté, sauf souhait contraire de votre part.

Si vous êtes intéressé, contactez-moi afin que nous puissions avoir un premier échange sur ce sujet.

Présentation de la Problématique

Etant cavalier depuis  plus de trente ans, la relation Cheval – Cavalier représente un centre d’intérêt majeur.

Le Cheval, comme l’Animal plus largement, interagit beaucoup plus  en utilisant ses émotions que son raisonnement cortical. Plus que de « comprendre » l’humain, il ressent ses émotions.

Domestiqué depuis  environ six milles ans, il est en recherche de relation avec ses congénères, avec l’humain, voire avec d’autres animaux. Il est en  adaptation constante de son comportement afin d’établir ou de renforcer ce lien.

De son côté, l’humain, faisant davantage appel à ses fonctions corticales, à naturellement tendance à chercher des réponses mentales aux difficultés qu’il peut rencontrer avec l’animal.

Par conséquent, la communication entre eux n’est pas toujours aisée, ce qui n’aide pas à améliorer la relation et à résoudre les difficultés rencontrées, quelles soient d’ordre physiques ou émotionnelles.

L’Equitation classique des grands maîtres, comme l’équitation éthologique , issue d’une part des travaux scientifiques des éthologues et d’autre part de l’équitation western américaine, apportent des réponses, à leur manière, à l’amélioration de la relation et à la résolution de difficultés physiques et émotionnelles.

D’autres professions comme le Shiatsu, le Reïki et l’Ostéopathie apportent également des réponses dans le domaine énergétique ou structurel.

Ces différentes disciplines mettent en évidence l’impact structurel et émotionnel de l’humain sur l’animal.

Nous pourrions représenter ce phénomène par l’expression « Le cheval est un miroir de son cavalier » .

L’utilisation du cheval en Equithérapie apporte également des éléments permettant de constater le mécanisme qui se met en jeu :

  • l’animal renvoi des résonances à l’humain en fonction des émotions et difficultés physiques qu’il perçoit
  • il adapte alors son comportement aux difficultés de la personne, dans la mesure de ses capacités physiques et émotionnelles

Toutefois, cette adaptation peut  induire des dysfonctions structurelles ou émotionnelles chez le cheval, du fait d’efforts d’adaptation trop importants. En conséquence,  le cavalier peut, par incompréhension de ce mécanisme, se trouver désemparé devant ces dysfonctions, voire développer chez lui-même des problèmes d’ordre émotionnel voire structurels.

Aussi, ne traiter que l’animal, sans l’humain qui en a la charge, officiellement ou de fait, peut s’avérer insuffisant pour résoudre les difficultés rencontrées par le couple.

Ces éléments une fois posés, cela nous amène à explorer comment la Kinésiologie, animale et humaine, peut apporter des solutions à l’amélioration de la relation Cheval – Cavalier,  avec une valeur ajoutée qui lui soit propre.

Nous proposons donc d’aborder la problématique suivante : Comment la Kinésiologie peut contribuer à résoudre les difficultés structurelles et émotionnelles dans le couple Cheval – Cavalier.

Plus précisément, nous proposons de développer les questions suivantes :

  • Quels sont les apports spécifiques de la Kinésiologie dans le bien-être du cheval et du cavalier, pour améliorer les difficultés dans la relations, se traduisant par des dysfonctions physiques, émotionnelles et comportementales
  • Quelles types de séances de Kinésiologie sont adaptées au traitement du couple, comment peut-on les articuler avec pertinence

Merci de m’envoyer vos témoignages à hugues@ekiperformance.com ou de me contacter au +33(0)766758401 si vous avez des questions.