COMMENT LA KINÉSIOLOGIE PEUT CONTRIBUER À RÉSOUDRE LES DIFFICULTÉS STRUCTURELLES ET ÉMOTIONNELLES DANS LA RELATION CHEVAL – CAVALIER

APPEL À TÉMOIGNAGES

Dans le cadre de mon sujet d’étude, je suis impatient de recueillir vos témoignages :

  • Cavaliers et propriétaires de chevaux : Avez-vous été confrontés à des symptômes récurrents chez votre cheval, qui réapparaissent régulièrement ou dans certaines circonstances ? Votre cheval présente-t-il des comportements inadéquats (tics, nervosité, peurs …) ? Avez-vous remarqué l’impact de votre état émotionnel sur celui de votre cheval ?
  • Praticiens œuvrant pour le bien-être équin (ostéopathe, shiatsu, reïki), professionnels en équitation éthologique, équi-thérapeutes : Avez-vous rencontré des cas dans lesquels la relation humaine a un impact significatif sur le bien-être du cheval dans les dimensions structurelles, comportementales ou émotionnelles, et dans lesquels votre pratique sur le cavalier permet d’apporter un mieux être au cheval ?

Mon sujet d’étude actuel est le suivant : « Comment la Kinésiologie peut contribuer à résoudre les difficultés structurelles et émotionnelles dans le couple Cheval – Cavalier ».

Sur le fond, il s’agit de montrer comment le Cheval est influencé d’un point de vue, structurel, comportemental et émotionnel par l’Homme, et comment la Kinésiologie, comme d’autres pratiques, peuvent aider à dénouer les éventuels problèmes qui peuvent apparaître en lien avec cette influence.

Pour se faire, en 1ère partie, je souhaite présenter des témoignages de praticiens d’autres spécialités, en m’appuyant sur des témoignages de praticiens en Ostéopathie, Shiatsu, Ethologie, Reïki, Equithérapie.

La seconde partie présente les apports de la Kinésiologie dans ce domaine. Pour cela je recherche des propriétaires et cavaliers, afin de pratiquer des séances de Kinésiologie permettant d’illustrer le propos.

C’est pourquoi je m’adresse à vous pour solliciter vos témoignages et/ou votre participation, sachant que votre anonymat sera respecté, sauf souhait contraire de votre part.

Si vous êtes intéressé, contactez-moi afin que nous puissions avoir un premier échange sur ce sujet.

Présentation de la Problématique

Etant cavalier depuis  plus de trente ans, la relation Cheval – Cavalier représente un centre d’intérêt majeur.

Le Cheval, comme l’Animal plus largement, interagit beaucoup plus  en utilisant ses émotions que son raisonnement cortical. Plus que de « comprendre » l’humain, il ressent ses émotions.

Domestiqué depuis  environ six milles ans, il est en recherche de relation avec ses congénères, avec l’humain, voire avec d’autres animaux. Il est en  adaptation constante de son comportement afin d’établir ou de renforcer ce lien.

De son côté, l’humain, faisant davantage appel à ses fonctions corticales, à naturellement tendance à chercher des réponses mentales aux difficultés qu’il peut rencontrer avec l’animal.

Par conséquent, la communication entre eux n’est pas toujours aisée, ce qui n’aide pas à améliorer la relation et à résoudre les difficultés rencontrées, quelles soient d’ordre physiques ou émotionnelles.

L’Equitation classique des grands maîtres, comme l’équitation éthologique , issue d’une part des travaux scientifiques des éthologues et d’autre part de l’équitation western américaine, apportent des réponses, à leur manière, à l’amélioration de la relation et à la résolution de difficultés physiques et émotionnelles.

D’autres professions comme le Shiatsu, le Reïki et l’Ostéopathie apportent également des réponses dans le domaine énergétique ou structurel.

Ces différentes disciplines mettent en évidence l’impact structurel et émotionnel de l’humain sur l’animal.

Nous pourrions représenter ce phénomène par l’expression « Le cheval est un miroir de son cavalier » .

L’utilisation du cheval en Equithérapie apporte également des éléments permettant de constater le mécanisme qui se met en jeu :

  • l’animal renvoi des résonances à l’humain en fonction des émotions et difficultés physiques qu’il perçoit
  • il adapte alors son comportement aux difficultés de la personne, dans la mesure de ses capacités physiques et émotionnelles

Toutefois, cette adaptation peut  induire des dysfonctions structurelles ou émotionnelles chez le cheval, du fait d’efforts d’adaptation trop importants. En conséquence,  le cavalier peut, par incompréhension de ce mécanisme, se trouver désemparé devant ces dysfonctions, voire développer chez lui-même des problèmes d’ordre émotionnel voire structurels.

Aussi, ne traiter que l’animal, sans l’humain qui en a la charge, officiellement ou de fait, peut s’avérer insuffisant pour résoudre les difficultés rencontrées par le couple.

Ces éléments une fois posés, cela nous amène à explorer comment la Kinésiologie, animale et humaine, peut apporter des solutions à l’amélioration de la relation Cheval – Cavalier,  avec une valeur ajoutée qui lui soit propre.

Nous proposons donc d’aborder la problématique suivante : Comment la Kinésiologie peut contribuer à résoudre les difficultés structurelles et émotionnelles dans le couple Cheval – Cavalier.

Plus précisément, nous proposons de développer les questions suivantes :

  • Quels sont les apports spécifiques de la Kinésiologie dans le bien-être du cheval et du cavalier, pour améliorer les difficultés dans la relations, se traduisant par des dysfonctions physiques, émotionnelles et comportementales
  • Quelles types de séances de Kinésiologie sont adaptées au traitement du couple, comment peut-on les articuler avec pertinence

Merci de m’envoyer vos témoignages à hugues@ekiperformance.com ou de me contacter au +33(0)766758401 si vous avez des questions.

2 Comments

  1. Howdy! This article couldn’t be written any better!
    Reading through this post reminds me of my previous roommate!
    He continually kept preaching about this. I’ll forward this post to him.
    Pretty sure he’ll have a great read. Thank you for sharing!

    Look into my site :: area52


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *